L'homme de Kaboul

Découvrez L'Homme de Kaboul, le nouveau thriller de Cedric Bannel, publié chez Robert Laffont. Une enquête policière saisissante, plébiscitée par de grands éditeurs du monde entier avant même sa sortie en France.

Bagarres. Trahisons. Alouette.

Par Charlie Bobine

Un thriller avec une trame convenue : un pas-fin(!) (on le laisse supposer) a volé quelque chose de compromettant, on le tue, on maquille son meurtre en suicide. Un bon flic arrive sur les lieux, on tente de le refouler et de clore cette enquête. Mais c'est un bon flic. Il s'obstine. Il finit par découvrir des éléments. On veut alors le faire taire. Ça dégénère. Le bon flic se trouve des alliés. Bagarres. Trahisons. Alouette.  

Je ne déteste pas les thrillers, mais ce n'est pas mon genre préféré. Ici, bien que la trame convenue ait un contexte différent (l'Afghanistan), rien de nouveau sous le soleil (sinon nous informer sur la situation du pays). Ça, je l'avoue, ça m'a réconciliée avec cette lecture. Le protagoniste Oussama Kandar (le bon flic), chef de la brigade criminelle de Kaboul, est attachant -en plus d'être intègre! J'ai aimé ses constats et ses réflexions sur le régime de son pays, sur la modernité, l'occidentalité. J'ai trouvé cette partie bien fouillée et intéressante malgré tout le reste trop soporifique à mon goût. 

La conclusion? À l'avenant. Avec sauce «on a besoin de l'Occident même si elle a participé à notre malheur, pôvre de nous» qui laisse un goût amer en bouche. Amer parce qu'on sait que c'est le reflet de la réalité. Hélas. 3/5 (Pour Oussama Kandar) :D

Posté par Staff Melyonen - Charlie Bobine - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire