L'homme de Kaboul

Découvrez L'Homme de Kaboul, le nouveau thriller de Cedric Bannel, publié chez Robert Laffont. Une enquête policière saisissante, plébiscitée par de grands éditeurs du monde entier avant même sa sortie en France.

La mort vous poursuit, bienvenue à Kaboul !

Par Liliba 

Voici un roman qui est à la fois un polar et un roman d'espionnage. Mais c'est surtout une plongée dans Kaboul et l'Afghanistan, pays complexe et assez fascinant. Je l'ai dévoré en deux petites nuits à peine, n'arrivant pas à me raisonner pour cesser ma lecture malgré l'heure terriblement tardive, tant j'étais accrochée par l'intrigue...

Il faut dire que le dépaysement est total : dès les premières pages, nous nous retrouvons en Afghanistan, un pays que je ne connais qu'à peine, ayant lu peu de livres à son sujet, et plus à cause de ce qu'on lit dans la presse au sujet des talibans et des horreurs perpétrées, que pour son histoire ou sa culture.

Tout commence par la découverte du cadavre de Wali Wadi, un homme d'affaires qui semble tremper dans diverses magouilles mais n'a jamais vraiment été embêté par la police. Oussama Kandar (un prénom plutôt difficile à porter de nos jours...) chef de la brigade criminelle de Kaboul et ancien héros de guerre contre les Russes et les talibans est appelé sur les lieux et y arrive juste après le ministre de la Sécurité, étonnament déjà sur place. Le qomaandaan soupçonne rapidement que le soi-disant suicide de Wali Wadi est en fait un meurtre et va devoir faire montre de tout son talent d'enquêteur pour dénouer les fils de cette histoire, relativement complexe et dont les ramifications sont multiples.

Mais, s'il s'avère que Kandar a été intentionnellement appelé sur les lieux par un mystérieux messager, il ressort aussi rapidement qu'on ne veut pas le laisser avancer dans son enquête qui semble déranger bon nombre de personnes. Il devient l'homme qui dérange, l'homme à abattre. Etrangement, il trouve en la personne du Mollah Bakir une aide précieuse, alors que les deux hommes ont combattu pour des idéaux totalement opposés. Mais le Mollah assure qu'il désire instaurer un état taliban ouvert, résolument moderne et qu'il s'oppose fermement aux intégrismes et aux violences perpétrées par les dirigeants actuels.

Oussama est un homme profondément intègre et totalement opposé à la corruption et au népotisme qui gangrènent son pays, déjà bien malmené par les guerres tribales et religieuses. Il est également très croyant, mais loin du fanatisme et de l'intégrisme de certains et dénote d'une ouverture d'esprit qui je pense doit être plutôt rare dans la population de ce pays, notamment vis à vis de sa femme... Il fait de la résolution de cette affaire un point d'honneur et ne se défie pas du danger qui rode à chaque coin de rue dans cette ville en état de guerre permanent où les kalachnikovs font la loi.

En parallèle, en Suisse, un homme d'affaire disparaît, qui est recherché par une sorte de police secrète voulant à tout prix le récupérer et surtout mettre la main sur un rapport secret que cet homme aurait volé dans ses propres services. Un jeune analyse, Nick, est lancé sur sa piste qu'il parvient à remonter, sans toutefois comprendre l'enjeu de cette recherche, et surtout sans savoir ce qui se cache dans le dossier Mandrake.

De part et d'autre, des innocents se font assassiner, d'autres bien moins innocents également. L'intrigue nous emmène de Suisse aux montagnes d’Afghanistan, dans lesquelles se fera enfin toute la lumière sur cette affaire.

Je ne veux pas vous en dire plus, car ce roman est totalement prenant et je ne voudrais surtout pas gâcher votre plaisir de découvrir au fur et à mesure les tenants et aboutissants de l'intrigue, bourrée de rebondissements et de suspense. Sachez qu'on parle ici de religion, de guerre, d'honneur, de falsification, de manipulation, de chantage, de trahisons, de contrats juteux, de malversations, de politique, d'amour aussi... bref le mélange est plutôt détonnant  et le roman passionnant de bout en bout !

Je vous le conseille !

Roman à paraître le 3 mars 2011.

NB : mes connaissances sur l'Afghanistan sont trop limitées pour pouvoir me dire -ou pas- que ce roman correspond à l'actualité du pays et que tout ce qui est raconté ici est plausible. Je le pense, mais ce n'est que supputation de ma part.

Posté par Staff Melyonen - Liliba - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire